Mes racines : citations de coeur

Maitre Ueshiba« En fonction des circonstances, vous devez être dur comme le diamant, flexible comme le saule, fluide comme l’eau, vide comme l’espace. »
« chaque rencontre est unique, et la réponse appropriée doit émerger naturellement, les techniques d’aujourd’hui seront différentes de celles de demain »
Morihei Ueshiba,  qui habite nos dojos et propulse notre pratique
« Pour que l’être essentiel puisse se manifester pleinement et dans une forme personnelle, il faut une transformation de l’homme totale, corps, âme, esprit, car les obstacles se trouvent sur tous les plans et s’interpénètrent »

Durckheim

« L’homme qui vit ainsi en fonction de son être authentique rencontre le monde sans préoccupation, plus un homme est « là » selon son être essentiel, plus il peut aborder librement, sans entrave, ce qui, à chaque instant, se dresse devant lui. Il est alors ouvert à cette vie qui ne se répète jamais. »
Karlfried Graf Von Dürkheim, grand ami de la famille, qui par sa présence et ses écrits a réalisé un véritable pont entre les traditions japonaise et occidentale du rapport corps/esprit. (cf. Pratique de la Voie intérieure, Le courrier du livre – 1968)
Lily Ehrenfried« Il ne s’agit donc jamais d’enseigner l’attitude correcte en la montrant, il faut plutôt rendre la personne capable de trouver par et pour elle-même la meilleure attitude possible, celle qui correspond à sa structure individuelle. »
« Notre corps est plus intelligent que notre tête, lorsque notre corps a goûté à quelque chose qui est bon, il y revient »
Lily Ehrenfried, qui fut ma grande dame, initiatrice d’un art de transmission « autrement »
Noro - Photo Claude Perrain « Le dynamisme des déplacements et de la technique permet la création de l’espace dans le mouvement, du rythme, du contact, de l’harmonie.»
«  Le sourire est le signe du remerciement, de l’accueil et d’une énergie de construction. Avec le sourire, on rencontre l’autre.»
Masamichi Noro, mon compagnon de vie

rodgers« Être simplement soi-même et laisser l’autre être lui-même »
Carl Rogers, mon maître à penser dont le très beau livre – Le développement de la personne (1961), Dunod, 2005 – m’initia aux bases du coaching