Juin 2005, Mémoire du D.U. de Formation en développement personnel-coaching

> Télécharger et lire : De l’émergence des budo au coaching corporel – 2005 – pdf <

Présentation du mémoire :

« Pour que l’être essentiel puisse se manifester pleinement et dans une forme personnelle,il faut une transformation de l’homme total, corps, âme, esprit, car les obstacles se trouvent sur tous les plans et s’interpénètrent. » Karlfried Graf Dürkheim

En frappant à la porte d’Assas pour y suivre une formation menant au DU de développement personnel coaching, mon projet était d’améliorer ma pratique professionnelle quotidienne essentiellement en cours particulier, au sein du Centre International Korindo Dojo dans lequel j’enseigne le kinomichi®. Je pensais bien sûr, et à juste titre, maîtriser cet enseignement, mais je sentais qu’en cours particulier, un apport d’outils nouveaux pour moi me permettrait de “m’ouvrir” à mes élèves, d’être à l’écoute de leurs mots et de leurs maux.

Cette démarche s’est imposée à moi et je savais qu’il fallait que je suive cette formation de coaching. Je me suis en effet sentie parfois démunie face aux difficultés auxquelles sont confrontés mes élèves, qu’un mal-être réel empêchait quelquefois d’évoluer et de progresser, mais aussi d’entrer réellement en contact avec moi dès leur arrivée au dojo. Il ne m’est pas facile de recevoir des personnes qui vivent dans un univers que je ne connais pas forcément – celui de l’entreprise et du travail – et dans lequel ils évoluent le plus souvent avec difficulté – et d’apporter une réponse à leurs demandes par la seule mise en mouvement.
Dans ce cadre, je prenais conscience que je ne pouvais pas toujours faire bouger efficacement une personne qui exprime une plus ou moins grande souffrance, et, donc, lui faire trouver la fluidité du mouvement, sans d’abord l’écouter, sans être en capacité de trouver la clé pour l’accueillir vraiment et donner sens à ses ressentis.
Je devenais rebelle au seul monde des budo , dont la pédagogie traditionnelle japonaise est parfois à mes yeux trop figée dans un rapport maître-élève. Je cherchais en quelque sorte des outils et peut-être une vision différente dans cette relation d’aide au départ corporelle…

J’avais donc des attentes et je pensais que cette formation à Assas pourrait m’être d’un grand secours dans ma recherche personnelle.
Ce fut le cas et c’est ce que je montrerai dans les pages qui suivent, en présentant en un premier temps ma rencontre avec les arts martiaux – budo – et ma pratique de l’enseignement du kinomichi®, telle que je l’ai développée avant le DU, puis en évoquant les motivations qui m’ont poussée à suivre cette formation, les découvertes qu’elle m’a apportées, en matière d’écoute tout particulièrement, puis les changements qui se sont opérés en moi et, pour finir, les applications que développement personnel et coaching trouvent dans ma pratique professionnelle.

Télécharger et lire : De l’émergence des budo au coaching corporel – 2005 – pdf